Communication

La stratégie des entreprises doit intégrer de façon croissante la nécessité d’influencer au lieu de subir l’écosystème d’opinions, d’idées et d’imaginaires dans lequel l’organisation évolue. Cela suppose de participer aux conversations, avec l’objectif de faire monter en gamme les débats et le niveau de l’argumentation. Encore faut-il définir une vision et un style, inventer une argumentation fondée sur les faits et choisir une stratégie fondée sur le maniement des meilleurs vecteurs, qu’ils soient « on » ou « off ».

Nous intervenons dans le champ du conseil stratégique, du « reputation management », des affaires publiques, des relations avec les parties prenantes (médiatiques ou sociales) et de la communication de crise.

Dégager une vision

L’entreprise n’est plus seulement cette entité économique autonome. Elle est brusquement devenue un acteur social et sociétal. Les parties prenantes attendent de ses dirigeants qu’elle ait un avis sur les grandes problématiques qui touchent à son activité : responsabilité sociale et environnementale, conception de la formation, territoires, égalité… La nouvelle opinion qui émerge grâce à la révolution du numérique exige des dirigeants qu’ils soient ouverts à l’échange et qu’ils aient une vision claire de l’impact et du rôle de leur entreprise sur l’environnement économique et social.

Repenser les moyens

Il ne suffit plus de mettre en place automatiquement les vieilles recettes et les moyens traditionnels. La communication des entreprises doit affronter le défi des moyens : elle ne peut plus être cette succession d’émissions unilatérale de messages calibrés. Les occasions traditionnelles que sont les résultats financiers, les grandes décisions stratégiques et les campagnes publicitaires ne suffisent plus. Ne parler qu’aux 20 journalistes qui comptent dans la grande presse écrite nationale, c’est limiter considérablement la portée et l’impact de ses messages. Cela suppose de cartographier les interlocuteurs de l’entreprise, de mettre en place des outils plus réguliers de relations avec les publics, d’inventer de nouvelles formes qui permettent d’héberger du bruit dominant.

Le conseil stratégique

Face à ces nouveaux défis, les missions d’Antidox relèvent du conseil stratégique. En cohérence avec la culture et l’expertise de chaque entreprise, Antidox co-construit une stratégie qui crée du consensus parmi les parties prenantes de l’entreprise : salariés, actionnaires, clients, presse, sphère politique… Cette stratégie s’appuie sur une démarche permanente de perception de la réputation de l’entreprise et de ses dirigeants. L’ensemble de ces éléments constitue la stratégie la plus pertinente pour anticiper et résoudre favorablement les crises de réputation et d’images.

Le Partech Shaker, l’open innovation au cœur du Silicon Sentier

En inaugurant le Partech Shaker le 17 décembre dernier, le fonds de capital-risque Partech Ventures lançait une expérience inédite, avec le premier campus au monde dédié à l’open innovation

Lire cet article en ligne

Colloque Rexel - CGEMP

Le 24 janvier 2012, Antidox a organisé la rencontre entre le distributeur de matériel électrique Rexel et les experts du Centre de Géopolitique de l’Energie et des Matières Premières.

Lire l'article en ligne

Colloque "Farewell"

Le 9 novembre 2012, l’Ecole Militaire a accueilli le colloque « Farewell ».

Lire l'article en ligne

NFC World Congress

Du 19 au 21 septembre 2011, le NFC World Congress a rassemblé à Nice tous les acteurs de la communication en champ proche.

Lire l'article en ligne

Merit Order : le potentiel de la France en efficacité énergétique

Le 14 janvier 2013, le Gimelec a publié son « merit order » dans l’optique de nouvelles solutions d’efficacité énergétique pour le bâtiment.

Lire l'article en ligne

Energie 3.0

Le président de Rexel Rudy Provoost a publié Energie 3.0 chez le Cherche-Midi.

Lire l'article en ligne