Stand Alone Media

2014-03-18 13:24:51

 

En 2010, Stand Alone Media s’est lancé avec l’ambition de devenir la première encyclopédie vidéo numérique et l’envie de « créer de l’émotion à partir du savoir ». Considérant que le web a tendance à montrer sans expliquer, le réseau sélectionne et produit des contenus qui permettent de rendre toutes sortes d’idées accessibles au plus grand nombre. En s’inscrivant, l’utilisateur renseigne ses centres d’intérêt et se voit proposer plusieurs chaînes correspondantes tout en ayant la possibilité de s’abonner aux fils d’autres comptes. Il peut alors découvrir et apprendre de façon autonome (« stand alone »). Cette initiative est intervenue au moment même où les MOOC (« Massive open online classes ») commençaient à se développer aux Etats-Unis.

Stand Alone Media partage avec les MOOC un public et une volonté : il s’adresse à la communauté des étudiants, des enseignants et des passionnés au sens large, en même temps qu’il veut désenclaver les lieux de savoir. Cependant, il s’en distingue en cela qu’il ne dépend pas d’une université et opère un choix qualitatif rigoureux, tant sur le fond que sur la forme de la vidéo, afin de garantir l’utilisateur contre l’aléatoire de la recherche sur Internet, typique des YouTube et Dailymotion.

En 2012, les fondateurs du « SAM » network, à savoir l’inspecteur des Finances Nicolas Colin, l’entrepreneur Guillaume Tasseto, le directeur de l’incubateur de Sciences-Po Maxime Marzin et l’écrivain Karim Amellal qui a aussi lancé la plateforme vidéo algérienne Chouf-chouf.com, ont réalisé plusieurs levées de fonds auprès de grands investisseurs du numérique, dont notamment le fondateur de Vente privées Jacques-Antoine Granjon.

Antidox, Stand Alone Media

Facebook Twitter Google