17.07.2018

Stratégie digitale Transdev

Très heureux d’avoir contribué, aux côtés de Pascale Giet, à la définition de la stratégie digitale de Transdev, acteur majeur de la mobilité du quotidien au service des collectivités et des personnes.

Tags : #StratégieDigitale #Mobilité 

Le Cercle K2 pour décloisonner toutes les approches de la sécurité

Le cercle K2 est un « think tank » / « do tank », qui rassemble dans une dimension multidisciplinaire les experts et professionnels capables d’aider les décideurs publics et privés à anticiper les risques économiques pour leur permettre de développer leurs activités. En effet, notre monde est devenu « celui des confluences » : l’émergence de nouveaux acteurs et de nouveaux modes d’action brouille les anciennes lignes de partage et remet en cause les institutions qui jusqu’ici constituaient l’ossature de nos sociétés.

IDPI lance un observatoire de la haine en ligne

Le think tank Idpi, structure non profit d’Antidox, entreprend une étude de long-terme sur les nouveaux modes d’expression de la haine, à travers la collecte et l’analyse des propos échangés sur internet et les réseaux sociaux. Permettant de comprendre comment des stéréotypes émergent et se répondent, cet observatoire entend tester de nouvelles méthodologies quant à l’étude de l’opinion en ligne (machine learning, analyse de données).

Candid & Young conseille le R4

Depuis 2013, Guillaume de Sardes, à travers Candid & Young, conseille Nelly Wenger, la directrice générale du projet R4. Cette plateforme dévolue à l’art contemporain a été imaginée par le célèbre architecte Jean Nouvel dans un style polyvalent et modulable et construite dans les anciennes usines Renault sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt.

Le festival de musique de Strasbourg

Candid & Young a assuré la direction artistique de l’édition 2014 du Festival de musique de Strasbourg. A ce titre, l’agence a conçu et réalisé l’affiche du festival, son logo, son programme papier (68 pages) et supervisé la refonte de son site web.

Stand Alone Media

En 2010, Stand Alone Media s’est lancé avec l’ambition de devenir la première encyclopédie vidéo numérique et l’envie de « créer de l’émotion à partir du savoir ». Considérant que le web a tendance à montrer sans expliquer, le réseau sélectionne et produit des contenus qui permettent de rendre toutes sortes d’idées accessibles au plus grand nombre. En s’inscrivant, l’utilisateur renseigne ses centres d’intérêt et se voit proposer plusieurs chaînes correspondantes tout en ayant la possibilité de s’abonner aux fils d’autres comptes. Il peut alors découvrir et apprendre de façon autonome (« stand alone »).

Covivo

Depuis 2009, Covivo trace sa route dans l’univers du covoiturage, ou plus exactement de l’autopartage. A une époque où les villes tentent de diminuer le trafic automobile et où la voiture n’est plus aussi nécessaire au citadin qu’elle ne l’était auparavant, les formules de partage sont plébiscitées, alors que les technologies numériques facilitent le développement d’une grande variété d’offres pour optimiser ces solutions.

Fort McMonney

En février dernier, Arte a offert à David Dufresne une expérience inédite de format mêlant web-documentaire et jeu vidéo. Spécialiste du web-doc, il s’est associé à Olivier Mauco pour la partie « gamification ».

« Fort McMoney » est un de ces nouveaux supports multimédias qui permet de faire de l’utilisateur un « téléspec’acteur » (Le Monde), en l’occurrence en prenant le contrôle d’une cité pétrolière du Canada, inspirée de Fort McMurray, et l’exploitation de ses sables bitumineux.

Jeux vidéo : hors de contrôle ?

Jeux vidéo : hors de contrôle ? est le dernier livre d’Olivier Mauco, publié en février 2014. Il se consacre ici à une étude plus généraliste que son précédent ouvrage consacré à GTA IV en tentant de cerner la réception industrielle, politique et morale du jeu vidéo en France.

Alors que le profil du joueur et la place du jeu vidéo ont considérablement évolué depuis une trentaine d’années, un même discours perdure sur ce phénomène.

Moxity

Moxity est la première billetterie 2.0. Lancée en 2008, cette plateforme propose de publier et vendre en ligne les billets d’un événement. Le site fonctionne très simplement : après avoir créé gratuitement son compte, l’utilisateur ajoute son événement et paramètre le nombre et le prix des billets à vendre. Il ne se voit ensuite facturer qu’une commission en fonction du nombre de tickets qu’il sera parvenu à vendre.