Livre blanc Industrie 4.0 – Gimélec

2013-11-08 12:58:59

 

Le  Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés (Gimelec) qui fédère 200 entreprises pour promouvoir l’intelligence énergétique a publié en septembre 2013 son livre blanc Industrie 4.0.

Le document s’ouvre sur la crise de l’industrie française, dont la part dans le PIB est passée de 18% à 12% sur les douze dernières années. Les emplois industriels, les exportations, les taux de marge du secteur accusent un net recul : à la suite de l’Allemagne, le Gimelec propose une voie de redressement pour l’industrie française en mettant en avant la nouvelle dynamique offerte par l’usine connectée. Cette « industrie 4.0 » regroupe les machines, les sites et les processus de production qui communiquent en continu. Le concept renvoie à une quatrième révolution industrielle, après celles de la mécanisation, de la production de masse puis de l’informatisation.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne en charge de l'industrie ouvre le rapport en soulignant le caractère essentiel de cette transformation et le soutien que l’UE doit lui apporter. Dans un processus top-down / bottom-up, les échanges d’informations dans l’usine numérique intelligente permettent d’optimiser sa production, de la conception à la réalisation : Julien Roitman, président des Ingénieurs et Scientifiques de France, évoque une « communication totale, aussi bien entre ses différents composants internes qu’avec l’extérieur ». En s’appuyant sur des comparaisons internationales et la contribution d’experts reconnus du secteur tels que l’économiste Jeremy Rifkin, le livre blanc détaille les perspectives technologiques (capteur, contrôle, réseau…) et sociales (cybersécurité, énergie, enseignement) de cette révolution qui doit permettre des gains considérables en termes de productivité, de flexibilité et d’efficacité énergétique.

gimelec I4_body

Facebook Twitter Google